Devenez mécène

Le Malentendu Albert Camus

Accueil
Spectacles
Le Malentendu
Théâtre
Deux comédiennes d'exception, Farida Rahouadj et Francine Bergé (prix d'honneur du jury des palmarès du théâtre 2013) sont réunies dans cette pièce d'Albert Camus où l'importance de la communication prend tout son sens.  

C’est à partir d’un fait divers dont il parle dans l’Étranger qu’Albert Camus tire Le Malentendu. C’est pour cette raison que j’ai souhaité travailler avec les acteurs sur une sorte de banalité quotidienne que nous avons reconstitué pour le décor : une salle d’auberge avec ses tables, ses quelques objets du quotidien, ses musiques en forme de rengaines mélancoliques.

Un lieu sans personnalité qui semble suspendu dans le temps comme ces cafés de province. Seule une gravure au mur ouvre un espace au « rêve ». Le premier acte expose la situation : les éléments d’un malentendu.

Au deuxième acte les personnages basculent dans l’acte criminel et transforment le fait divers en tragédie. C’est dans ce sens que j’ai choisi une chambre étroite qui fait référence à la tragédie antique qui était joué en ligne sur un espace sans profondeur, comme on le voit dans les théâtres antiques.

Le jeu très « réaliste » de la première partie se transforme petit à petit en une exaltation tragique.

C’est ce basculement dans une sorte de rêve enfantin pour Martha, dans de la mélancolie de l’enfance pour Jan, que je souhaite exprimer avec le mur du décor qui bascule sur un fond d’étoiles. La réalité du premier acte se transforme en un lieu irréel, le lieu des rêves et du sacrifice.

Par la suite, l’espace ayant basculé dans l’absence d’humanité, il devient une sorte de ruine, une allégorie de ce que trouve Maria en revenant : un vide, un manque de vie, une tombe ou un espace d’absence de raison.

Cela permet de poursuivre un cheminement où l’absence de parole, où l’absence de nom, conduit dans un espace mental absurde et des situations tragiques.

Pièce sombre et tragique, le Malentendu est aussi une pièce sur les rêves : rêves de soleil pour Martha, rêve de reconnaissance pour Jan, rêve de repos pour la mère. L’empêchement c’est l’absence de parole qui génère des malentendus.

Ne pas se nommer, ne pas dire qui l’on est, ne pas communiquer avec les autres, sèment la discorde et le drame : c’est en cela que le Malentendu est une fable solaire qui fait partie de l’œuvre « absurde » d’Albert Camus mais qui préfigure le troisième chapitre de son projet littéraire et philosophique : l’amour de l’humain.

Olivier Desbordes.
Francine Bergé a reçu le prix d'honneur du jury des palmarès du théâtre 2013

Distribution

Création et production Festival de Théâtre de Figeac 2013.
Remerciements à Catherine Camus et aux éditions Gallimard.

Presse

"Le Malentendu se déguste comme un vin de grand cru, patiemment, par petites gorgées, pour en garder longtemps le souvenir en bouche"


La Dépêche du Midi – 26 juillet 2013

Contacts diffusion

SIC Productions
Colette Mouchot
colette.mouchot@sic-productions.com
01 42 66 32 42
Où voir ce spectacle ?

Théâtre, Saint-Malo
  • mardi 04 novembre 2014 - 20h30
Théâtre Princesse Grace, Monaco
  • jeudi 13 novembre 2014 - 21h00
Théâtre le Forum, Fréjus
  • mardi 18 novembre 2014 - 20h30
© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle