Matthieu Léocroart

Premier prix de chant au CNSM Paris, Matthieu Léocroart se produit dans de très nombreux théâtres et lieux de concerts, en France comme à l’étranger (Londres, Vienne, Berlin, Madrid, Delhi, Shanghai, Tokyo, Chicago, New York…), et dans un vaste répertoire comprenant : lied & mélodie ; musique baroque, avec William Christie et les  Arts Florissants, René Jacobs, Jean-Claude Malgoire, Jérôme Corréas, Benoît Haller… oratorio, Le Messie, La Création, Les Saisons, Carmina Burana…et les grandes œuvres de Bach, Mozart, Rossini, Brahms, Puccini, Fauré…sous la direction de Faycal Karoui ; création contemporaine, Cyrano & Roxane de Stavros Xarhakos à Athènes, l’Amour coupable de Thierry Pécou à l’Opéra de Rouen…opéra, les rôles de Rigoletto, Germont (Traviata), Orfeo (Monteverdi),  Figaro (Les Noces de Figaro, Le Barbier de Séville), Méphistophélès (La Damnation de Faust) etc, ce dernier au Théâtre du Châtelet où, par ailleurs, il prend part à divers concerts et « Leçons » de Jean-François Zygel. En outre, Matthieu Lécroart défend volontiers des œuvres plus rares comme Charles VI de Halévy, Le Siège de Corinthe de Rossini, Le Toréador d’Adam et bien d’autres. Après une grande tournée européenne, il vient de reprendre à Paris, au Théâtre de Bouffes du Nord, la comédie Monsieur de Pourceaugnac de Molière et Lully mise en scène par Clément Hervieu-Léger avec les Arts Florissants et William Christie.
Parmi ses nombreux projets, divers récitals le rôle d’Alfred Doolittle dans My Fair Lady au Grand Théâtre de Reims entre autre et enfin les rôles de Thierry, Javelinot et le Geôlier dans le Dialogues des Carmélites, dirigés par Jérémie Rohrer et mis en scène par Olivier Py au Théâtre des Champs-Elysées, puis au Théâtre de Caen et au Teatro Comunale de Bologne

© 2013 Opéra Eclaté - Création Pixbulle